Top 10 des conseils pour faire une newsletter efficace

Top 10 des conseils pour faire une newsletter efficace

Les raisons d’avoir une newsletter sont multiples. Si vous avez un business en ligne et que vous n’avez pas encore de newsletter, vous devriez songer à mettre cela en place rapidement. La newsletter permet non seulement de garder une partie de ses visiteurs, souvent les plus motivés, mais aussi de créer une relation de confiance avec ces derniers. Les résultats peuvent être très concluants lorsque l’on s’y prend bien. Lorsque l’on s’y prend mal, c’est une toute autre histoire.

La plupart des newsletters partent rapidement à la corbeille et c’est tout à fait compréhensible : elles sont dans la grande majorité des cas commerciales. Les entreprises voient souvent ce levier de communication comme une opportunité de vendre ses produits et services rapidement, en employant des techniques marketing agressives et intempestives.

email marketing

Cependant, au fil des années, les mœurs ont changé et tous les internautes s’en sont aperçus, bon nombre les fuient aujourd’hui comme la peste. Cela a résulté à des changements de stratégie de la part des sociétés veillant à leur réputation et leur image de marque sur le long terme.

Ces entreprises, qui ont bien compris les enjeux du web et l’importance de se démarquer de ses nombreux concurrents, s’adaptent aux besoins de leurs prospects en proposant des contenus qualitatifs via leur newsletter, en les aidant et en répondant à leurs problématiques. Néanmoins, d’autres sociétés persistent à communiquer à sens unique en vendant leur catalogue, sans prendre de pincette, avec quelques résultats positifs sur le court terme, mais beaucoup de déception et de perte d’abonnés.

Je vais vous révéler à travers cet article 10 conseils simples et faciles à appliquer pour réussir votre newsletter, pour qu’elle plaise et qu’elle soit utile à vos lecteurs. Cette valeur ajoutée résultera indéniablement à un taux d’ouverture d’email important, une meilleure fidélisation et de meilleures conversions sur le long terme.

1. Opter pour la simplicité

Emailing

Je sais que cela peut être tentant, mais ne perdez pas votre temps à réaliser des emails au design complexe, de même évitez d’intégrer de nombreuses images. Plus votre email est lourd, plus le taux de délivrabilité est faible et plus le contenu du mail sera long à charger. Dans le premier cas, le mail risque de passer par la case spam avant d’avoir la chance d’être ouvert, et dans le second cas le lecteur risque de fermer l’email avant qu’il n’ait fini de charger.

Il ne faut pas avoir peur du vide en aérant ses paragraphes, en séparant les sujets par des sections bien distinctes et en minimisant le nombre d’images (et leurs poids). La newsletter doit être soit simple, épurée et professionnelle. Quitte à partir sur un template hyper basique, l’important c’est que le lecteur vous lise, puis clique sur votre CTA, pas vrai ?

Les abonnés à la newsletter Web & SEO doivent bien sourire à la lecture de ce paragraphe, il n’y a pas plus minimaliste ;)

2. Rédiger un contenu qualitatif

contenu qualitatif

Ce que j’entends par contenu qualitatif, c’est tout simplement un contenu utile pour le lecteur. Vous devez connaître votre cible et savoir comment communiquer avec elle. Vous devrez ensuite faire une liste de questions, problématiques et besoins en parcourant forums, blogs, journaux, réseaux sociaux, etc. Répondez simplement à ces questions et vous aurez vos contenus. Donnez le meilleur de vous même, cherchez à impressionner vos abonnés et vous en serez récompenser tôt ou tard.

3. Adapter son discours

Discours adapté

Adaptez ses contenus en fonction de sa cible est très important : vous ne parlerez pas de la même façon à un enfant qu’à une grand-mère, de même vous n’aurez pas le même discours avec un cadre qu’un agriculteur.

Ne vantez pas constamment les mérites de vos produits/services, cela doit être occasionnel et intégré que lorsque c’est indispensable. L’intégration de votre solution doit être transparente, limpide et doit pouvoir répondre aux besoins et attentes du lecteur. Si c’est le cas, vous avez de bonnes chances de convertir, sinon c’est un échec risqué.

Pour un maximum d’efficacité, optez pour une stratégie d’emailing en one-to-one, ou le marketing personnalisé.

4. Trouver un titre accrocheur

Tim Ferriss

L’une des composantes les plus importantes est bien sûr le titre. Si le titre ne dit rien à votre abonné, alors il aura vite fait de le mettre à la corbeille. C’est pourquoi vous devez impérativement choisir des titres accrocheurs pour vos newsletters. Pour cela, vous devez déjà connaître votre cible : qui sont-ils ? De quoi ont-ils besoin ? Comment leur parler ? En répondant à ces questions, vous aurez une idée pour orienter le titre de votre newsletter comme il faut.

5. Quand envoyer ses newsletters ?

Quand envoyer sa newsletter

Envoyer sa newsletter au bon moment est déterminant pour obtenir un taux d’ouverture satisfaisant. Un même mail pourra avoir des résultats très différents s’il est envoyé à 8h ou à minuit. Il n’est pas aisé de dire quelle est la meilleure plage horaire pour vos envois, car cela dépend de nombreux critères, mais surtout quelle est votre cible.

Dans tous les cas, vous devez retenir qu’un email à destination d’un professionnel devra impérativement être envoyé du lundi au vendredi entre 9h et 19h. En ce qui concerne les particuliers, il convient de les envoyer tôt le matin en semaine, ou à partir de 18h en semaine ou le weekend. Pour éviter d’envoyer votre newsletter en même temps que tout le monde, sachez que 42 % des newsletters BtoB sont envoyées avant 10h et un tiers sont envoyés le mardi (source : histoire-adresses.com).

La meilleure chose à faire est de mener vos propres tests : envoyer vos emails différents jours de la semaine et à différentes plages horaires et observez les résultats. Une fois que ce sera fait, vous saurez quelles seront les jours et les plages horaires qui auront le plus d’impact.

6. Quelle fréquence d’envoi ?

Construisez une bonne base de lecteurs

La première chose à retenir lorsque l’on gère une newsletter, c’est d’être actif et régulier. Si vous êtes irrégulier dans vos envois, les lecteurs vont perdre l’habitude de vous lire et vous risquez ainsi de les déranger, il se peut même qu’ils vous oublient. Bref, l’irrégularité risque de vous pénaliser tôt ou tard et se traduira en désinscriptions.

Pour pallier ce risque, vous devez proposer des newsletters de qualité, à intervalle régulière, un email par semaine me semble raisonnable. Attention à ne pas envoyer trop de mails non plus. Si vous envoyez un mail par jour par exemple, vous risquez fortement d’envahir la boîte mail de votre lecteur et de le gêner.

7. Donner de la personnalité

Donner de la personnalité

Pour vous démarquer et vous différencier de la masse, vous devez absolument donner de la personnalité à vos messages. Exit les offres promotionnelles de l’équipe commerciale ou les mails informatifs du service client.

Si votre marché vous le permet, rédigez à la première personne du singulier et signez toutes vos newsletters de votre prénom/nom. Faites preuve de compassion avec vos lecteurs et mettez en avant la proximité, parlez simplement et naturellement, sans artifice, ni discours utopique.

8. Soigner son accroche et ses sous-titres

Accroche et sous titres

L’accroche est la première chose que le lecteur lit une fois qu’il ouvre la newsletter, cette phrase doit être captivante et doit lui expliquer clairement le contenu du mail, elle doit répondre à un problème définit.

Brefs et explicites, les sous-titres doivent définir le contenu de chaque partie de la newsletter. Ainsi, si le lecteur ne s’intéresse qu’à une chose en particulier dans le contenu, il pourra la trouver et aller à l’essentiel rapidement.

9. Raconter une histoire

storytelling

L’une des meilleures façons de communiquer avec ses lecteurs est de raconter des histoires. Lorsqu’il est réussi, le storytelling peut s’avérer extrêmement efficace et créer des liens d’affinité sur le long terme.

Partager son histoire, raconter un projet ou le développement de sa société permet de toucher ses lecteurs dans la mesure où ils s’y retrouvent et souhaitent y participer. Faites preuve d’imagination, offrez un maximum de détails et partagez vos réussites autant que vos échecs, et les résultats seront explosifs.

Je trouve que Pat Flynn du blog SmartPassiveIncome et Tim du blog WaitButWhy sont très bons pour raconter des histoires et captiver leurs lectorats.

10. Analyses et feedbacks

feedback

Traditionnellement, les courriers sont un moyen de communication à voie unique, alors que le web est un canal d’échange à deux parties. L’énorme avantage de la newsletter par rapport au courrier est la possibilité d’analyse avancée, mais aussi de feedbacks.

De nos jours, tous les services d’emailing mettent à disposition de nombreux outils d’analyse permettant d’obtenir des statistiques très précises sur la délivrabilité, l’ouverture des emails, les liens cliqués, le taux de conversion la provenance des lecteurs, le support utilisé… tous ces éléments peuvent être exploités pour ajuster ses emails et les améliorer continuellement.

D’un autre côté, la newsletter permet de recevoir des avis précieux de ses lecteurs en leur posant des questions directement ou en leur proposant de répondre à un sondage. Ces réponses sont du pain béni et peuvent avoir de nombreuses finalités pour améliorer son business, mieux répondre aux besoins des internautes et augmenter ses ventes.

Pour booster significativement le nombre d’abonnés à sa newsletter, vous devriez lire cet article publié sur le blog et pour d’autres conseils très pratiques sur la création et la gestion de ses campagnes d’emailing, ne manquez pas de parcourir le blog emailing.biz.

Si vous avez d’autres conseils précieux pour améliorer sa newsletter, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

4 commentaires à lire :

  1. Xav
    2 octobre 2015 à 11 h 29 min #

    Hello Max.

    Cela faisait un moment que je n’avais pas commenté un de tes posts et le sujet de celui-ci me parle.

    M’étant lancé dans le web-marketing il y a une année en suivant religieusement tes conseils et ceux de quelques autres, je me suis un peu spécialisé dans les sites d’affiliation.
    Or depuis un moment, tous les webmarketers ont tendance à ne plus beaucoup parler de sites MFA ou autres axés sur la pub ou sur les sites d’affiliation, mais sur les sites traitant d’un sujet particulier avec des publications fréquentes à partir desquels on va s’efforcer de récupérer un max de mail pour balancer des newsletters pour au final vendre des produits.

    Est-ce que tu conseilles également de te concentrer la dessus ? Le retour est-il plus intéressant que de l’affiliation classique en sachant que les coûts de services comme aweber ne sont pas neutres ?

    Enfin, une dernière question relative à ta rubrique “ressources”

    Je me demandais, et je pense ne pas être le seul, quel type de matériel utilises tu pour bosser ? Tu es plutôt Mac ou PC ? Plutôt portable, notebook ou desktop ?

    En bref, quel matériel trouves-tu le plus pratique pour travailler ?

    En te remerciant encore une fois pour ton blog de qualité et pour toutes ces informations que tu partages avec nous.

    • Maximilien Labadie
      2 octobre 2015 à 14 h 10 min #

      Salut Xav,

      Merci pour ton commentaire !

      Je pense que la création d’une newsletter pour un site de niche ne peut être rentable que si le site est déjà populaire, il doit bien ranker et doit être susceptible d’acquérir des abonnés (pas facile par exemple avec un site sur les déshumidificateurs ;) ).

      Pour répondre à ta dernière question, je bosse avec un ordi portable de marque Toshiba 17 pouces, sous Windows 10, ça remplie plutôt bien son rôle :) Et toi qu’est ce que tu as sous la main ?

      Au plaisir !

      • Xav
        2 octobre 2015 à 16 h 50 min #

        Un mac de bureau 27′ et un PC.
        Parce que mac c’est top pour le confort et le PC pour tous les logiciels que l’on peut utiliser (et pour game comme un cochon *toussote*).

        Je me tâte pour un notebook que l’on peut balader partout mais Apple c’est cher. Est-ce que ca vaut vraiment l’investissement niveau confort et utilisation ?

        J’aimerais bien avoir les retours de tous les webmarketers qui hantent ces pages :p

        • Maximilien
          3 octobre 2015 à 10 h 08 min #

          Tout à fait ! Je pense que cela dépend des affinités de chacun et de ses besoins personnels. Les produits d’Apple sont d’excellents supports de travail, à toi de voir sur quoi tu te sens le plus confortable et productif ;)

Laisse un commentaire :

Je souhaite recevoir les meilleurs conseils et astuces de Web & SEO