7135 € : cas pratique des revenus de mes sites de niche

Revenus passifs en auto-pilot avec des sites de niche

Suite aux nombreuses demandes liées à l’évolution des 31 sites de niche que j’ai lancé de la mi-février à la mi-mars 2014, j’ai décidé de faire un grand récapitulatif sur les actions entreprises, les revenus générés et les dépenses depuis le lancement.

Il s’agit d’un projet sur lequel j’ai passé le moins de temps possible et où j’ai délégué presque tout ce que je pouvais.

Si je pouvais définir ces sites en quelques points concis :

  • 100% EMD
  • design très simple
  • contenu de qualité correcte
  • 10-20 pages/articles (en moyenne)
  • longueur : de 200 à 600 mots (300 mots en moyenne)
  • référencement très basique
    • sources : annuaires, CP généralistes, commentaires
    • en moyenne de 15 à 25 domaines référents / site
    • les 3-4 meilleurs sites dépassent légèrement les 50 domaines référents

J’ai rapidement mis de côté ce projet après avoir lancé les sites et actionner des campagnes de netlinking avec différents prestataires, bref un modèle duplicable pour générer des revenus passifs, avec de l’expérience et une bonne organisation.

Revenus générés

Mister MFA en personne

Bon là c’est pas trop le cas, les billets ne tombent pas du ciel ^_^

Gain avec Adsense

Les gains ont été assez stables au fil des mois :

En 2014

  • avril 14 : 170,90 €
  • mai 14 : 207,22 €
  • juin 14 : 352,26 €
  • juillet 14 : 414,14 €
  • août 14 : 329,49 €
  • septembre 14 : 279,68 €
  • octobre 14 : 255,69 €
  • novembre 14 : 272,18 €
  • décembre 14 : 255,19 €

En 2015

  • janvier 15 : 337,99 €
  • février 15 : 327,81 €
  • mars 15 : 365,75 €
  • avril 15 : 267,26 €
  • mai 15 : 287,53 €
  • juin 15 : 394,61 €
  • juillet 15 : 447,10 €
  • août 15 : 319,83 €
  • septembre 15 : 232,36 €
  • octobre 15 : 252,60 €

J’aurais préféré vous faire un screenshot de mon compte, mais Google ne le permettant pas, j’ai réalisé un graphique qui montre l’évolution des revenus Adsense depuis le tout début :

evolution revenus adsense

Stats

  • Total : 5 769,60 €
  • Pages vues : 567 391
  • Nombre de clics : 36 242
  • CPC moyen : 0,16 €
  • CTR moyen : 6,39 %
  • RPM : 3,50 €

Répartition des revenus Adsense sur un an

graphique récapitulatif des revenus adsense sur 1 an

Quand une image vaut 10 phrases barbantes, voici un graphique récapitulatif des revenus Adsense des 31 sites sur une année. Merci Google !

Pour vous donner une idée, les 3 parts équivalentes (100-200 €, 200-300 € et 300+ €) compte chacune 4 sites. La part la plus importante (25-50 €) compte 10 sites.

Gain avec Amazon

Vous trouverez ci-dessous un screenshot de mes revenus Amazon FR du mois d’avril 2014 au mois d’octobre 2015, j’ai encadré les 31 sites de niche en question afin de les différencier des autres :

Revenus avec affiliation Amazon

Revenus Amazon (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Stats

  • Total : 460,02 €
  • Nombre de clics : 5 342
  • CPC moyen : 0,08 €

Gain sponsorisé

Bien que ce ne soit pas la vocation première de ces sites de niche très ciblés, j’ai eu quelques opportunités pour vendre des articles et des liens sponsorisés avec RocketLinks et en direct (via les pages Contact).

Stats

  • RocketLinks
    • Articles sponsorisés : 262 €
    • Liens sponsorisés : 154 €
  • En direct
    • Articles sponsorisés : 210 €
    • Liens sponsorisés : 280 €

Total : 906 €

Bilan sur les revenus

Total des revenus : 7 135,62 €

Revenus moyen : 375,56 € / mois

Dépenses

depenses sites de niche

Au lancement

  • Rédaction et publication des articles : 1 395 € (45 € / site)
  • Netlinking (quelques annuaires et commentaires de blogs) : 465 € (15 € / site)
  • Hébergement et NDD : 372 € (12 € / site / an)

Total : 2 232 €

Depuis lors

Campagnes de netlinking

  • Forums et commentaires de blogs thématiques : 310 €
  • Commentaires de blogs d’autorité : 200 €
  • Communiqués de presse : 240 €
  • Meilleurs annuaires : 132 €

Contenu

  • Contenus publiés : 321 €
  • Rédaction des articles sponsorisés : 26 €

Hébergement et NDD

Renouvellement d’une année supplémentaire : 372 €

Design

Commande de 15 logos sur Fiverr : 65 €

Total : 1 666 €

Bilan sur les dépenses

Total des dépenses : 3 898 €

Dépenses moyennes : 205,15 € / mois

Bénéfices

Total des bénéfices : 3 237,62 €

Bénéfices moyens : 170,40 € / mois

Autocritique

Bilan projet niche

Comme je l’avais fait le mois dernier avec l’analyse d’un des sites présentant les meilleurs résultats (lire l’article), je vais faire ici une autocritique globale pour ce projet. Je vais commencer par les points négatifs et je finirai sur une note plus positive.

Tout d’abord, les revenus : rien de bien extraordinaire, une moyenne de 375,56 € de revenus par mois auquel on déduit 205,15 € et il ne reste plus que 170,40 € de bénéfices / mois, soit 2 045 € / an.

C’est bien de se lancer, mais c’est encore mieux de persévérer et d’aller chercher les meilleures positions, ce que je n’ai pas fait pour ces sites. Ayant bien d’autres projets, plus importants et qui marchent déjà très bien, mon choix de rester focalisé dessus est compréhensible, mais pas des plus judicieux. Je vais développer ici pourquoi.

1. Manque d’analyse

Ma plus grande faiblesse a été de suivre de très loin ces 31 sites et de n’avoir pas consacré de temps à les analyser de plus près et évaluer quelles stratégies de netlinking plus qualitatives je pouvais aborder.

Chacun de ces sites a un potentiel inexploité. Je dois prendre le temps de ré-analyser chaque marché/site et mettre en place une stratégie efficace en me basant sur les problématiques suivantes.

2. Manque de contenu

D’autre part, j’ai fait l’erreur de chercher à minimiser trop les coûts au niveau du contenu. Cela n’a rien de grave que la plupart des articles soient d’une longueur de 300 mots, par contre c’est grave d’avoir gardé une telle stratégie pour les pages importantes et même les pages d’accueil ! J’aurais dû partir dès le début sur des pages d’accueil de 1 000+ mots et des pages importantes de 600+ mots, car cela peut faire une grande différence.

De plus, j’ai demandé à une rédactrice d’alimenter les quelques meilleurs sites en contenu (1 article / mois) de longs mois après le lancement. Je me suis focalisé sur une petite poignée de sites au détriment des autres, parfois il vaut mieux faire les choses vraiment et y mettre le prix, pour donner plus de chances aux autres sites.

3. Maillage interne désordonné

Le travail réalisé à cette échelle est plutôt propre et chaque lien est pertinent. Par contre, je dirais que c’est désordonné. Je n’ai pas établi de stratégie claire dès le début pour bien mettre en valeur les pages importantes et la page d’accueil, comme le fait très bien le cocon sémantique. Du coup, les pages importantes, qui visent les principaux mots clés, sont dévalorisées. A ne pas négliger pour les prochains sites de niche !

4. Manque de liens de qualité

J’en ai fait référence plus haut, c’est bien le gros point faible de ce projet : le manque de liens de qualité. Il faut quand même souligner qu’aucun de ces sites ne rankent vraiment bien sur leurs requêtes respectives, car ils manquent cruellement de liens contextuels dans des articles de blogs thématiques.

Le problème : Je n’ai ni le temps, ni l’envie de démarcher des blogueurs dans chacune de ces 31 thématiques, alors que faire ? Pour le moment, je n’ai pas trouvé mieux que les articles sponsorisés. Je n’en ai pas encore acheté pour ces sites, mais ça pourrait se faire prochainement. Cette stratégie présente de gros plus, mais aussi un gros moins (pour mon portefeuille).

En effet, les articles sponso sur des blogs thématiques sont le levier de référence pour acquérir des liens de la meilleure qualité possible dans un laps de temps le plus court possible. Le seul bémol que j’ai pu souligné est le coût élevé, car si je pars sur 5 articles sponso à 60 € par spot (il s’agit d’une moyenne approximative), cela représente quand même un total de 9 300 € pour les 31 sites 😀 On est bien loin des revenus que j’ai pu en tirer jusqu’à présent.

Mais restons raisonnable : je peux toujours me focaliser sur les 4 sites les plus prometteurs (1 200 €) et analyser les résultats au bout de 3 mois. Si je suis convaincu, je peux dupliquer cette stratégie pour X nouveaux sites, etc. Etant donné que les ancres sont désoptimisées à plus de 90%, je pourrai profiter des articles quali pour placer mes ancres optimisées et en tirer un maximum de bénéfices.

En parallèle, je peux également exploiter un autre levier peu coûteux que je n’ai pas suffisamment exploré : les meilleurs sites de communiqués de presse généralistes. Il en reste encore quelques uns qui rankent toujours sur Google et qui sont toujours open, alors autant en profiter.

5. Webdesign

Dernier point qui a son importance mais quand même moins que les précédents : le design. Pour les définir en deux mots : basique et pas très sexy. Je dois reconnaître quand même qu’ils sont fonctionnels, faciles à manipuler et ils convertissent très bien. Je ne suis pas prêt de les changer pour le moment, je le ferai progressivement pour les sites qui décollent bien comme il faut (plus de 1 000 € de revenus par an), parce qu’ils le valent bien 😉

Mon bilan sur ce projet

Autocritique projet

Je suis très satisfait de m’être lancé dans ce projet assez original. Les bénéfices sont multiples.

Tout d’abord, l’expérience que j’ai pu en tirer, les tests menés à grande échelle, non pas sur 2/3 sites, mais sur 31 sites dans des thématiques très diverses et variées.

J’ai maintenant accès à des données très intéressantes sur de nombreuses niches : quels sont les coûts par clic dans telle niche, quels sont les taux de clic, les revenus pour 1 000 affichages, l’affiliation marche mieux ou les bannières Adsense ? Je peux mener une étude approfondie sur chacune de ces niches et me focaliser sur les plus prometteuses. Toutes ces données ont beaucoup de valeur, peut être autant que les bénéfices que j’ai pu en tirer jusqu’à ce jour, tout dépend comment elles sont exploitées.

J’ai pu développé mes compétences dans la création de sites de niche en masse, mettre en place des process, une organisation très rigoureuse et recruter une équipe pour pouvoir gérer tous ces nouveaux projets en parallèle de mes autres projets. C’est une expérience enrichissante que je recommande vivement, mais attention à ne pas faire ça du jour au lendemain ^_^

Bien que les revenus ne soient pas très élevés, ce n’est pas bien grave car je n’ai finalement consacré que très peu de temps à ce projet depuis son lancement. Tant que les revenus sont passifs et que le ROI est bien au rendez-vous, je n’ai pas à m’en plaindre 🙂

Un petit point sur la formation à venir…

Uncle Sam

Je prépare une méga formation sur les sites de niche et je compte intégrer de nombreuses études de cas de ce type avec toujours plus de détails croustillants. Je dévoilerai plusieurs de mes sites et je montrerai comment les choses se passent behind the scenes :

  • Comment je sélectionne une idée de niche profitable
  • Comment je monte rapidement un site de niche
  • Comment je délègue la plupart des tâches
  • Comment j’entretiens les sites (MAJ, monitoring, contenus, netlinking, social)
  • Bref : comment les sites génèrent des revenus en auto-pilot

L’idée des études de cas m’a été soufflé à l’oreille par plusieurs participants et je trouve cela génial. Il est clair que la valeur ajoutée est énorme et je suis sûr que vous saurez en tirer tous les bénéfices pour vos propres projets.

J’espère que ce bilan global des 31 sites de niche vous a plu et qu’il a été suffisamment enrichissant et complet. Si c’est le cas, partagez-le sur les réseaux sociaux, maintenant la parole est à vous !

Dernière MAJ : le 19 janvier 2017

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

46 réactions instructives :

  1. 20 novembre 2015 à 9 h 16 min #

    Slt Maximilien,

    merci pour cet article très intéressant ! je l’attendais depuis un moment car j’avais suivi ton démarrage l’année dernière sur les sites niches !

    Je n’ai pas été aussi loin, mais je me suis arrêté à 20 sites niches, que j’ai revendu en partie depuis car pas le temps de m’en occuper ni de vouloir laisser tourner tout seule parce que : j’ai rencontré les mêmes problemes que toi sur le ref, pas le temps et l’envie de me taper du ref à la main pour chacun des sites ! faut prendre le temps d’analyser, de trouver les bons spots etc.. du coup j’ai baissé les bras
    Pour le contenu, j’ai fait également pareil (faut dire que je me suis vraiment calé sur ce que tu avais expliqué dans ton post de l’époque) seulement j’ai poussé un peu plus loin en réalisant des articles minimum de 500/600 mots.

    A ce jour, mes revenues adsenses n’etait pas top top (100€ / mois, net) et voyant la complexité de la chose je me suis séparé des 3/4 du réseaux !

    Je me suis dit que, quand tu fais ce genre de projet, au niveau ou tu en es, c’est peut etre bien de se focaliser plus que sur 3-4 sites qui ont du potentiel et les développer jusqu’au bout, en les faisant vivre (par du contenu) et du ref. Y’a matière à améliorer considérablement son CA.

    Dernier point auquel je viens de penser, lorsqu’on cherche une nouvelle niche, a potentiel (à l’aide de SeCockpit :p ) ne penses tu pas que, la niche exploité et développé en 2014, se retrouve peut etre bcp plus concurrentielle en 2015 avec l’arrivé de nouveaux sites, de marques qui assoient un peu plus leur notoriété etc…

    merci en tout cas
    Cf : j’avais répondu à ton questionnaire 🙂

    Romain

    • Maximilien
      20 novembre 2015 à 11 h 08 min #

      Hello Romain !

      Merci beaucoup pour ta participation au questionnaire et bien sûr pour ton commentaire 🙂 En effet, le netlinking quali est la première barrière qui se pose pour des projets d’une telle envergure, il faut les moyens d’investir dans des articles sponso pour les voir vraiment décoller.

      Ce n’est pas forcément une mauvaise stratégie, mais il convient de ne pas s’improviser, d’avoir de l’expérience et de s’investir. Pour l’évolution de la complexité pour ranker, je dirais que cela dépend de la niche et comment s’y investissent les différents concurrents. Certaines ne bougent pas en une année et d’autres peuvent bien évoluer.

      Bonne journée !

  2. Anthony
    20 novembre 2015 à 10 h 19 min #

    Bonjour Maximilien

    Et merci pour tes articles que j’aime bien consulter de temps en temps.

    Malheureusement ce que je retiens de ce bilan, c’est que c’est trop peu rentable par rapport aux efforts fournis : ingénierie / temps de cerveau disponible pour ‘fixer’ les niches, gestion de la sous-traitance, validation des travaux fournis, mise en oeuvre technique, maintenance, etc. Dans ton cas, une demie-journée de travail par site et par an (en gros). Et bien plus, quand on fait soi-même, histoire de se payer en premier.

    Sans compter que tu ne prends pas en compte les charges / taxes diverses.
    A ce niveau de revenus, il faut se déclarer d’une manière ou d’une autre en tant qu’entreprise.

    Probablement que beaucoup de tes lecteurs sont français en france et pas envie d’aller s’installer en thailande ou ailleurs, pour rester près de leurs familles, de leurs amis, etc.

    Donc, même en autoentreprise, statut le plus simple pour se lancer là dedans, tu peux enlever 25% des 7135€. Au final, après les 4000 d’achats, il reste un peu moins de 1500€… pour 18 mois d’activité…

    En gros, c’est évident qu’il est plus intéressant d’avoir un job salarié. Même au smic FR. Tu gagnes de l’argent plus vite.

    J’ai 3 sites de niche type MFA (adsense, amazon, affi, etc). Un qui rapporte entre 20€ et 60€ par mois. Un qui fait du 150 à 300€ par mois. Et un qui va faire presque 10k€ cette année. Mais j’en tire un bilan très mitigé (et blasé).

    Rien de durable là dedans, car tout change d’une année à l’autre comme dit Romain, même sur de l’ever-green (niche ou contenu) : nouveaux sites concurrents, nouvelles tendances dans les consommations d’infos sur le net, etc.

    Avec parfois des surprises telles qu’un cpc adsense qui s’écroule dans une niche où le panier moyen est pourtant très élevé.

    Bonne continuation.

    • Maximilien Labadie
      20 novembre 2015 à 11 h 33 min #

      Salut Anthony,

      Merci à toi pour ton commentaire constructif et pertinent. Je ne peux que te valider sur l’aspect charges & taxes. Tirer ces revenus n’est bien sûr pas une finalité en soit, c’est le résultat de les avoir mis de côté depuis leur lancement.

      Je valide cependant leurs gros potentiels et si je m’investissais vraiment dessus, en temps et en moyens, ils rapporteraient facilement 20 ou 30 fois plus. C’est plus ça l’objectif de base 😀

      Je pense ne rien faire d’ici la fin de l’année (formation Web & SEO oblige 😉 ), mais après ça je vais essayer d’appliquer les reco que je me suis fixer dans la partie auto-critique. On va voir ce que ça donne !

  3. 20 novembre 2015 à 10 h 23 min #

    Hello Max,
    Intéressant de te lire et je t’encourage sur ton développement. Mais j’ai quelques petits soucis. Tu dis que tu t’occupera des sites côté design s’ils rapportent 1000 euros par an. Je trouve et c’est mon avis, que 1000 euros par an est moins intéressant pour que je m’occupe principalement d’un site.

    C’est vrai que c’est de l’argent gagné mais l’investissement de départ et le temps que tu y accorde est trop élevé pour considéré que 80 euros de revenu par mois est bien intéressant du moment que tu as plusieurs source de revenu pour chaque site. Quand je vois des sites de niche qui rapportent 200 euros avec adsense je me pose assez de question sur ses niches.

    Secundo, les revenus adsense ne sont pas bien intéressant. chaque ne rapportent pas encore 20 euros par mois en une année et quelques mois après leurs lancements. C’est dire que plusieurs sites ne génèrent carrément pas de revenus. Que feras-tu de ses sites qui ne rapportent pas?

    Tu as bien compris un point: le référencement de qualité est la solution pour faire progresser ses sites ou 3-4 des sites…. Mais j’ai remarqué que tu te contre dit dans ce bilan quand je me réfère à l’une de mes questions sur le nombre de mot pour chaque page et pour chaque article. Tu disais que le nombre de mot n’était pas un facteur déterminent pour le référencement google.

    Là je suis surpris de voir que tu regrettes un peu le fait de ne pas avoir privilégié au moins 1000 mots pour la page d’accueille. ¨Que retiens-tu en définitif sur ce point?

    Le projet est tout de même rentable parce que la somme des bénéfices te permet de te faire une belle somme. Mais pour un débutant penses-tu qu’il sera en mesure de lancer un réseau de 31 sites pour espérer vivre d’internet?

    Bonne suite….

    Nathanael

    • Maximilien
      20 novembre 2015 à 11 h 24 min #

      Salut Nat,

      Ça fait toujours plaisir de te lire 😉

      Concernant le re-design des sites : cela serait fait non pas parce qu’ils rapportent 1000 euros / mois mais parce que leur potentiel monte et peut aller bien plus loin. J’améliorerai par la même occasion les leviers de conversion, ce qui boostera d’autant plus les revenus.

      Pour les sites qui ne rapportent très peu (on peut même dire qu’ils sont à perte pour le moment), je préfère les garder et justement travailler dessus comme il le mérite, car ils ont aussi un très bon potentiel pour l’avenir. Je n’irai pas jusqu’à payer des articles sponso pour ces sites mais du CP pourquoi pas !

      Je ne crois pas avoir dit que le nombre de mots n’avait pas d’influence, par contre je te confirme que :
      – il ne faut pas chercher à faire absolument 2000 mots / pages quand il n’y a plus rien à dire à partir de 1000 mots (il faut adapter la longueur à chaque sujet)
      – il n’est pas nécessaire de faire tous ses articles à 1000 mots ou plus, c’est déjà bien suffisant pour les quelques pages importantes (sinon gaspillage)

      Un tel projet n’est pas vraiment envisageable pour un débutant, enfin tout est possible. Avec la volonté de tout apprendre sur les sites de niche et de mener de nombreux tests pendant plusieurs mois, on peut faire énormément de progrès et envisager un tel projet. Aussi, il faut avoir des moyens au moins pour investir dans les contenus et une bonne partie du netlinking. Si les ingrédients sont réunis, on peut facilement vivre de ces 31 sites.

      N’hésites pas si tu as d’autres questions 😉

  4. 20 novembre 2015 à 12 h 06 min #

    C’est là qu’on découvre qu’il vaut mieux peu de sites qui rapporte plutot que pleins de sites qui font des miettes… surtout que tu dois payer les frais d’hébergement pour chaque site, donc au final c’est pas si rentable !!! mais expérience intéressante cela dit !!!

    Ca serait bien de dévoiler quels domaine rapportent le plus.

    Perso avec Adsense je tourne a 500 – 550 € par mois (6 sites), objectif de mille euros puis on verra après… en tout cas je ne lacherais pas adsense !!!

    • 20 novembre 2015 à 12 h 43 min #

      Salut Max,

      Intéressant ton retour d’expérience. Le fait que tu aies fait des niches dans plein de domaine est un point très positif, tu as pu expérimenter des choses différentes. Après je sais pas si l’expérimentation a été suffisante vu que tu dis toi-mème n’avoir pas mis tous les moyens. Mais en tout cas très bon de départ.

      Je pense que ça prouve surtout que la qualité vaut beaucoup mieux que la quantité. Mais tu l’as dit toi-même dans ton autocritique, donc bravo!

      Je pense que ce serait aussi intéressant de savoir combien tu gagnes par ailleurs. Dans bcp de tes articles tu dis que tu gagnes beaucoup plus avec tes projets à côté. Mais de quoi s’agit-il? Combien gagnes-tu?

      Ta formation m’intéresse mais pour l’instant j’ai un peu du mal à te voir comme un expert en sites de niches sachant qu’en moyenne tu génères 13 euros par site et par mois (7135 / 18 mois / 31 sites). Au final ce ne sont ni plus ni moins que des sites MFA et c’est dommage… Donc j’imagine que tu gagnes bcp d’argent avec des sites d’autorité par ailleurs mais ce serait intéressant d’en savoir plus. Je sais qu’en France on aime pas parler d’argent, mais je pense aussi que ce sera un vrai avantage pour promouvoir ta formation et cela pourrait vraiment te positionner comme expert.

      Bref, c’est mon opinion 🙂

      Nicolas

    • Maximilien Labadie
      20 novembre 2015 à 15 h 02 min #

      @Mat Effectivement ce serait intéressant de dévoiler les sites qui rapportent le plus… mais pas pour moi 😀 étant donné qu’il s’agit des niches les plus faciles d’accès…

      Bon courage pour ton objectif, tu ne devrais pas avoir trop de mal à l’atteindre.

      @Nico Merci pour ton feedback ! Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis. Il serait intéressant de dévoiler combien je gagne vraiment, mais comme tu l’as dit ce n’est pas trop la norme ici et je suis un peu réticent à dévoiler mes revenus en ligne aux yeux de tous, y compris amis et famille. Du moins, c’est le cas pour le moment, je le ferais peut être à l’avenir.

      Bon à travers un comm ça ne peut pas faire de mal, tout le monde ne les lit pas ^_^ le mois dernier j’ai généré €8,464.71 de revenus (€6,691.62 de bénéfices), mais tous les mois différent.

      Tu n’as pas à t’inquiéter, ce projet n’a rien d’une référence en terme de revenus, comme tu l’as dit ça peut même jouer en ma défaveur 😀 Bon, tu m’as bien fait réfléchir et je vais certainement dévoiler une ou deux autres études de cas de sites d’autorité, mais qui rapportent vraiment.

      • 23 novembre 2015 à 13 h 03 min #

        Salut Max,

        Très intéressant ton commentaire, merci de l’ “effort” fait d’avoir donné un exemple. Je pense qu’effectivement ça peut être intéressant pour toi de dévoiler un ou deux de tes niches (revenus, dépenses…) plus en détail!

        Ah et bravo pour tes revenus, donc! C’est effectivement pas mal 😉

        Moi aussi je gagne dans cet ordre de grandeur depuis quelques mois et c’est vrai que je suis assez réticent à révéler mes revenus (sauf à ceux qui pensent que blogueur c’est un métier qui rapporte pas 😉

        Nicolas.

        • Maximilien
          23 novembre 2015 à 14 h 17 min #

          Ah ouais pas mal 🙂 Tu les gagnes principalement avec ABC Argent ou c’est plutôt avec quelques sites d’autorité ?

          • 26 novembre 2015 à 10 h 57 min #

            Hello les deux Max et Nico,

            Intéressant de lire vos commentaires.Bravo Maximilien pour tes revenus. Mais Nico, dans tes bilan on ne voit que 2500 euros près je ne sais pas trop. Mais tu dis avoir gagné dans l’ordre de 8000 si j’arrondis bien sûr….

            Y’a t-il des choses que tu caches?

            Maxi, je crois que si tu refuses de dévoiler tes revenus dans un article, tu ne devrais pas le faire en commentaire parce qu’il y a toujours des curieux comme moi qui les lisent tous et qui essaient de comprendre.

            Maintenant, tu es obligé de le faire dans un article parce que je viens avec la police (juste rigoler).

            Amicalement

          • 26 novembre 2015 à 15 h 21 min #

            Salut à vous deux!

            @Max: principalement avec ABC Argent

            @Nath: c’est parce que mon dernier bilan des revenus allait jusque Août 2015. Mais les choses ont changé depuis. Je ne cache rien, je n’ai juste publié aucun bilan ces derniers mois.

            Nico.

        • Maximilien Labadie
          26 novembre 2015 à 23 h 07 min #

          @Nat seuls les plus motivés lisent tous les commentaires et méritent bien d’y dénicher toujours + d’infos utiles et pratiques. D’ailleurs, il arrive même que les commentaires deviennent plus intéressants que l’article en question, alors on a bien raison de se retrouver ici 😉

          @Nico Très intéressant ! Ton prochain bilan enverra du lourd 🙂

          • 27 novembre 2015 à 15 h 38 min #

            Salut tous les deux,
            @Nico, c’est parfait donc. Heureux de découvrir le nouveau bilan de Abc argent.

            @Max, tu as certainement raison. Le partage d’idée dans les commentaire est enrichissant.

            Dans vos discussion plus bas, j’ai l’impression que vous dites qu’un NDD comportant le mot clé visé dans une niche n’est plus bien pour le référencement. Est-ce cela?

  5. 20 novembre 2015 à 17 h 25 min #

    Bonjour

    Article vraiment intéressant, et qui me conforte dans ma propre expérience.

    En parlant de cela, une chose qui m’a marqué personnellement est la manière dont un site qui ne “bouge” pas, peut fluctuer au niveau des revenus à trafic identique. Pour ma part, mes “MFA” sont des MFA de luxe, dans la mesure où le design est soigné et le contenu vraiment travaillé (certains sites m’ont demandé plusieurs dizaines d’heures de travail…)

    J’ai l’exemple d’un site de niche lancé en 2010, sur lequel mon trafic fluctue un peu au fil du temps (notamment avec les MAJ Google lol), mais où j’ai eu deux zones de 3 mois consécutifs quasi identiques au niveau trafic/positionnement dans le temps (une en 2013, une en 2015 ; le trafic est légèrement influencé par la saisonnalité)

    Le site est exclusivement monétisé par ADsense avec quelques “chiffres” intéressants (record mensuel à 589€ !) sur ses 5 années d’existence.

    Sur la première période en 2013, j’ai totalisé une moyenne de 175€/mois. Sur la même période en 2015, j’ai fait à peine 50€/mois.

    Deux explications :
    – entre 2013 et 2015, le trafic mobile est passé de 4 à 51%… et le site n’est pas responsive (très fort impact puisque que le CTR y est 4 fois mois élevé en mobile qu’en desktop)
    – au niveau intégration ADSense, il avait été pensé pour la présentation des publicités texte de l’époque : aujourd’hui la tronche des pavés texte est simplement imbuvable en desktop et plus du tout fondue dans le décor !

    Je suis donc beaucoup “revenu” de mes expériences en matière de MFA, et les projets sur lesquels je travaille aujourd’hui intègrent ces contraintes nouvelles apparues dans le temps, mais surtout : je ne mets plus mes oeufs dans le même panier !!!

    Sinon pour ma part, je pense un site avec une durée de vie prédéfinie. Si j’estime que le site est dédié à “travailler” pour moi sur par exemple 3 ans, je vais calculer l’investissement temps/moyens en conséquence, avec le ROI possible (théorique, mais avec une estimation basse) ; s’il est prévu pour fonctionner quelques mois (cas d’une niche avec affiliation par exemple), la démarche sera différente. La partie SEO aussi 😉

    Le site dont je parle ci-dessus m’a rapporté +7000€ en l’espace de 5 ans… Aujourd’hui il est pour moi en fin de vie, me rapporte toujours quelques dizaines d’euros chaque mois, mais surtout, est “amorti” eu égard au temps que j’y ai passé, très largement.

    Un MFA de qualité, c’est un investissement “long terme” !

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 15 h 59 min #

      Salut Cédric, merci pour ton commentaire et ton retour d’expérience 🙂 C’est une très bonne vision de voir les choses.

      Pour le site que tu as décrit que tu considères en fin de vie, ne penses-tu pas que la mise en place de toutes les améliorations nécessaires le remettrait sur pied ? Avec notamment une amélioration de l’expérience utilisateur, adapté mobile, nouveaux contenus, amélioration du maillage interne, nouveaux liens de qualité…

      • Cédric
        27 novembre 2015 à 16 h 18 min #

        Salut Maximilien

        J’y travaille actuellement 😉 mais c’est une travail assez ardu car mon projet utilisait pas mal de développements maison (custom post types, custom taxonomies…) et je préfère refaire le template de A à Z plutôt que d’adapter l’existant, basé sur un framework (thème “Premium” à l’époque) et donc assez imbuvable à modifier :-p

        Aujourd’hui j’ai vraiment changé mon approche de ce genre de projet, déjà 100% de mes projets sont responsive (ce serait une hérésie aujourd’hui de développer un site qui ne le soit pas !) et surtout, j’y apporte au moins deux sources de monétisation, systématiquement.

        • 27 novembre 2015 à 18 h 10 min #

          Super ! Je vois ce que tu veux dire, j’ai ce même problème avec un vieux site dont j’avais mal codé le thème (cf en signature), aujourd’hui il m’est quasi impossible de le migrer sans perdre 3 jours de taff.

          Je choisis également des thèmes qui réunissent toutes les qualités possibles et qui sont régulièrement mis à jour par leurs éditeurs, quitte à y mettre le prix. Cela fait deux ans que j’utilise principalement les thèmes de MyThemeShop et j’en suis très content 🙂

  6. Stéphane
    20 novembre 2015 à 17 h 25 min #

    Bonjour Maximilien,

    Je suis tes “aventures” avec attention.

    Il y a une question que tu n’abordes jamais dans tes articles. A savoir, améliorer sa rentabilité d’un point de vue purement comptable, comme n’importe quel gestionnaire d’entreprise.

    En effet, tu investis beaucoup financièrement pour la rédaction, les logos, le netinking. Tu sembles utiliser beaucoup de services payants (ou alors on te les offre, je ne sais pas). Et tu es entouré d’une équipe “virtuelle” que tu rémunères.

    J’ai bien compris que, sauf erreur, ta situation géographique (la Thaïlande) est moins couteuse pour ton business que si tu étais basé en France (taxes, impôts, etc…)

    Mais, moi qui suis en France, je suis contraint de me poser cette question en permanence : comment réduire mes charges fixes ?

    Tu expliques avoir mis en place un process de production. C’est une démarche industrielle qui semble répondre à cette problématique…

    Mais n’envisages-tu pas d’aller plus loin dans l’automatisation en développant tes propres applications ? Notamment pour réduire tes charges liées aux outils que tu utilises, aux intermédiaires que tu sollicites, etc.

    Investir c’est très bien, déléguer aussi, mais ton résultat net sur ce projet est quand même un peu décevant au final…

    Au plaisir de te lire.

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 16 h 19 min #

      Hello Stéphane, c’est cool que tu suives le blog 😉

      Je pense aussi que l’aspect comptable est un point très important mais j’estime ne pas avoir les compétences dans ce domaine et je pense que l’on peut trouver des informations de bonne qualité sur des sites spécialisés.

      Effectivement je travaille avec une équipe virtuelle, qui est bien entendu rémunérée 😉 Même en étant en France, je ne pense pas que cela pose de problèmes d’employer des freelances en télétravail. Il s’agit même d’une nécessité quand on gère un gros réseau de sites.

      Pour chaque service qu’ils te rendent (cela peut être des missions à plein temps ou chronophages), ils te fournissent une facture. Si ce n’est pas eux, ce sera la place de marché (comme UpWork). En aucun cas, ces freelances sont tes employés officiellement, donc tu n’as pas à payer des charges énormes.

      La plupart des outils que j’utilise ne sont pas très onéreux, et même pour beaucoup gratuits, je n’ai donc pas l’intérêt de développer mes propres applications pour le moment. Mes dépenses sont principalement liées à la main d’oeuvre, aux hébergements web, thèmes et plugins Wordpress, articles sponso, achat de sites, outils SEO et bien sûr les frais inhérents à la société. Des choses que je ne peux pas remplacer, ou si j’essayais de le faire, ce serait moins bien et pas rentable.

      Si on regarde les chiffres, il est tout à fait légitime de dire que les bénéfices sont décevants, mais ce n’est pas le point de l’article. Je ne vis pas de ces sites et je n’incite aucunement à faire de même en conclusion. J’explique qu’il faut pousser le bouchon pour parvenir à de vrais résultats et ne pas se limiter du strict minimum.

      Je pense toujours que ces sites ont un très bon potentiel et il ne manque que les améliorations décrites dans la partie auto-critique pour que tout se débloque et avoir des résultats au moins 20 fois supérieurs.

  7. 20 novembre 2015 à 17 h 51 min #

    Un simple merci pour ce retour d’expérience. On s’aperçoit que c’est possible mais par évident. C’est un vrai travail, le terme “passif” pourrait être débattu. On remarque qu’il faut théoriquement réaliser 10 fois plus pour en faire une activité honnête et solitaire. Ce chiffre là se construit avec le temps, c’est de l’investissement.

    Après, il faut savoir positiver, tu n’avais aucun manque au départ, tu as simplement accumulé de l’expérience.

    A l’occasion, je ferai un billet là dessus aussi. Les résultats sont bien plus haut mais ça fait un moment que ça tourne et j’ai mes gars dessus aussi. 😉

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 16 h 23 min #

      Salut Alex, merci pour ton passage !

      Tout à fait, le lancement de ces site n’a rien de passif 😀 C’est même du charbon. Par contre, c’est clair que c’est beaucoup passif par la suite… un peu trop même !

      On voit qu’il ne faut pas seulement se contenter du minimum, comme c’était le cas il y a quelques années, mais il faut vraiment publier du bon contenu et aller chercher de bons liens thématiques.

      L’objectif initial n’était bien sûr pas ces résultats et je ne vais pas en rester là 😉 Il faudrait que ces sites rapportent au moins 1000 € / mois pour que ça commence à devenir intéressant.

      J’ai hâte de lire ton étude de cas 🙂

  8. stephane
    20 novembre 2015 à 18 h 38 min #

    Re-bonjour,

    8500 euros de revenus et près de 6700 euros de bénéfices le mois dernier, soit 1800 euros de charges…

    S’agit-il d’un bénéfice net ?

    Il est impossible en France de réaliser un tel bénéficie net : il faut intégrer les caisses maladie, retraites, les assurances, les taxes annuelles, et tous les couts annexes (internet, électricité, etc…).

    J’en viens donc à conclure que les conseils SEO des nombreux spécialistes délocalisés à l’étranger (et ils sont nombreux à vivre 5 mois et 29 jours par an en France pour ne pas être fiscalement rattaché à la France) n’intègrent en aucune façon les réalités économiques du pays dans lequel se trouvent leurs lecteurs…

    Donc, leurs conseils sont économiquement biaisés… !

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 16 h 26 min #

      En effet, il s’agit de bénéfices net. Il est clair que je n’ai aucun conseil à donner en ce qui concerne la comptabilité, c’est à chacun de faire ses calculs en fonction de son statut.

  9. 20 novembre 2015 à 21 h 00 min #

    Gagner de l’argent sur internet à l’aide des revenus passifs de MFA ou autres sites de niche est en pleine perte de vitesse j’ai l’impression. En tous cas, les sommes indiquées, lorsqu’elles sont ramenées à une échelle “française” (taxes et autres) n’ont rien de très sexy.
    Alors oui, on peut dire qu’il reste des choses à améliorer et que c’est déjà bien que ça génère du cash mais alors je comprends pas pourquoi ne pas mettre en place tout ce qui est dit dans l’auto-analyse ? car en fait le bilan n’est jamais bon :

    – D’un côté tu dis “voilà où j’en suis” sans préciser tes sources (ce que je comprends)
    – De l’autre tu dis “voilà ce qu’il faudrait faire (en théorie) pour gagner plus (combien ? c’est impossible à dire car il n’y a aucun moyen de s’assurer que NN euros investis vont rapporter XX euros)

    Donc bon, pas évident de se positionner par rapport à ça, même si l’article est intéressant et la transparence très louable !

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 16 h 37 min #

      Salut Steven, merci pour ton intervention. Je ne pense pas que les sites de niche soient en perte de vitesse, c’est juste plus compliqué de ranker qu’auparavant. Il y a toujours de nombreuses niches disponibles, non concurrentielles et il y en aura toujours.

      Ayant beaucoup de projets, je dois me fixer des priorités et il est naturel que mon temps soit accordé aux projets à forte valeur ajoutée, qui marchent déjà très bien. Ce projet a aussi servi de test grandeur nature pour voir si des sites pouvaient bien ranker et rapporter en se limitant au strict minimum en matière de netlinking et surtout en investissant le moins de temps possible.

      Ma priorité actuelle est la préparation de la formation et je me chargerai de ces sites bien assez tôt, en commençant par me focaliser sur les meilleurs.

      Je crois pourtant avoir précisé toutes mes sources de revenus et de dépenses, aurais-je oublier quelque chose ? Il est effectivement impossible de deviner combien les sites rapporteront exactement, mais je suis confiant sur le fait que les actions menées seront pour la plupart rentabilisées.

  10. kalala
    20 novembre 2015 à 22 h 37 min #

    Merci pour cet article,

    les sites de niche est un de meilleurs moyen de gagner l argent sur internet.

    Peux t on savoir ,combien payez vous un article sponso?

    Merci

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 16 h 38 min #

      Salut Kalala, en général je paye entre 50 à 70 € pour un article sponso.

  11. vincent
    21 novembre 2015 à 22 h 38 min #

    Salut,

    Merci pour ton retour Maximilien, c’est instructif.

    Pour ma part, je peut dire que j’arrive à vivre avec mes 20-30 sites de niche. Je dégage environ 1,5k/mois .. et c’est du net car je ne délègue rien, je fais tout moi même.

    Amazon marche très bien pour moi (actuellement 800€/mois) Par contre Adsense, pas fameux.. mais je pense que l’on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre lol

    Bonne continuation à tous.

    • Maximilien Labadie
      21 novembre 2015 à 22 h 42 min #

      Salut Vincent, Merci pour ton retour d’expérience et bon weekend !

  12. vincent
    21 novembre 2015 à 22 h 59 min #

    Tous mes sites ont réussi à ranker le KW cible top 3 pour la moitié d’entre eux et top 10 pour les autres.. tous sauf un qui a un EMD à 5 mots et 4 tirets et qui est resté top 20 quelques jorus puis a plongé > 100 et n’a jamais refait surface ! Est-ce un hasard ?

    En sachant que j’utilise le meme template, que mon netlinking est à quelque chose près identique et que le KW cible en question est identique aux autres en matière de nombre de recherches.

    Cela prouverait avec certitude que google flingue direct les EMD > 3 tirets car j’ai des EMD à 3 tirets qui fonctionnent nickel.

    Maximilien, tu as pu constater la même chose ? As-tu des sites de niches à + 3 tirets dans le NDD ?

    • Maximilien Labadie
      22 novembre 2015 à 14 h 26 min #

      Bien joué Vincent 😉 Le fait que ton NDD à 4 tirets ne ranke pas ne m’étonne pas. Ces domaines à rallonge et suroptimisé sont très rapidement flagué par GG. Pour qu’il tienne la route il faut faire du 100% naturel et beaucoup de désoptimisé, malheureusement ça décolle lentement et difficilement. Je n’ai pas de NDD à plus de 2 tirets pour cette raison et je te conseille de partir sur un nouveau site quitte à avoir un NDD pas optimisé du tout, tu auras plus de chances de ranker avec.

    • 23 novembre 2015 à 13 h 22 min #

      Salut Vincent,

      Attention avec les EMD. Si avant ça pouvait donner du jus, maintenant Google ne prend plus cela en compte, voire pire, il peut rajouter ça comme un signal négatif car tous les sites avec autant de tiret sont à 99% des sites de niche et/ou des sites spammy.

      Donc comme dit Max, tu devrais éviter les EMD (même sans tiret d’ailleurs). De nos jours, c’est mieux de faire un site “brandable” que tu pourras ainsi étendre à d’autres sujets parallèles si ton sujet principal décolle. Genre au lieu de faire browniechocolat.info (je sais plus si c’est toi qui commentait au sujet de ce EMD) tu fais lesdessertsdevincent.info 😉

      Nicolas.

  13. vincent
    22 novembre 2015 à 15 h 40 min #

    Hello,

    A ce titre sais tu comment faire pour transférer du contenu sur un autre site du point de vue SEO ?
    Admettons j’achète un nouveau NDD, que dois-je faire exactement ? Je supprime la page, attend quelques jours que google prenne en compte la suppression de contenu et je remet ce contenu sur un nouveau NDD ?

    Vincent

    • Maximilien
      23 novembre 2015 à 14 h 20 min #

      Salut Vincent, il te suffit de supprimer la page + redirection 301 vers la nouvelle page, Google va comprendre automatiquement et le nouveau site pourra (+ ou -) bénéficier du netlinking du précédent.

      • 26 novembre 2015 à 11 h 09 min #

        Hello Max,
        Si je comprends bien, vous vouliez dire qu’un site dans lequel le NDD est présent ne sert plus à rien côté référencement?
        C’est quoi le EMD?

        • Maximilien
          27 novembre 2015 à 18 h 14 min #

          Ta première question est difficilement compréhensible, mais je crois avoir saisi ce que tu veux dire. Si cela peut te rassurer, il n’y a pas de mal à avoir son mot clé principal dans son nom de domaine, c’est même un gros plus pour le SEO. Par contre, attention à ne pas faire trop de liens suroptimisés, car ton site peut rapidement se faire repéré par Google.

          EMD signifie Exact Match Domain, cela veut dire que ton NDD = mot clé principal. Quand c’est le cas, attention à ne pas utiliser plus de deux tirets et faire un netlinking de qualité.

  14. vincent
    23 novembre 2015 à 14 h 57 min #

    Mais si l’ancien NDD a été pénalisé c’est pas bon de rediriger vers le nouveau NDD non ? A ce moment là ca sert à rien de changer de NDD si c’est pour récupérer le mauvais jus de l’ancien site .. non ?
    Bonne soirée

    • Maximilien Labadie
      23 novembre 2015 à 23 h 07 min #

      Ah effectivement il vaut mieux éviter 😉 Récupère tout le contenu, supprime le du vieux domaine et attend un bon moment que Google ait bien fait le tour du site et constater que le contenu a disparu (au moins 1 mois), après tu devrais pouvoir le re-publier sans crainte.

      • vincent
        23 novembre 2015 à 23 h 36 min #

        ok, merci de ton avis.. je vais voir, en fait je sais pas s’il a été pénalisé.. mais vu que je ranke pas du tout, je me pose la question.
        bonne soirée ou bon réveil plutôt

  15. vincent
    23 novembre 2015 à 15 h 21 min #

    En tout cas, c’est intéressant de voir différents retours d’expérience.

    Pour ma part, c’est marrant mais je ne fais absolument pas le même constat que vous en matière de sites de niches, emd et mfa, ni meme en matière de bénéfice.

    Je ne vois pas non plus pourquoi il ne serait pas possible de générer un bénéfice net de 6k/mois net en France ? Je fais du 1.5k net avec seulement 20-30 sites qui ont même pas un an d’existence.
    Il suffit alors d’en faire plus. Bien sûr cela prend du temps .. mais quand c’est notre travail, bah voilà quoi.
    Je suis en micro entreprise et quand j’aurai atteint le plafond annuel je devrai changer de statut.

    Si vous souhaitez faire des échanges de liens, voici mon email fitaffiliation (at) gmail . com

  16. mizotte
    28 juin 2016 à 9 h 14 min #

    Bonjour Maxime,

    je suis ce projet depuis le début et j’ai pu constater que récemment tu avais supprimé les plug in amazon pour rediriger directement vers le site d’amazon, est ce en raison d’une pénalité sur les cookies a 90 jours ou plutôt une meilleure transfo en renvoyant sur le site Amazon ?

    • Maximilien Labadie
      29 juin 2016 à 12 h 26 min #

      Salut,

      Pour certaines thématiques bien précises, j’ai privilégié la redirection directe vers le site d’Amazon car je trouvais qu’une boutique trop importante n’était pas très pratique et aussi efficace pour la conversion.

      Je continue d’utiliser le plugin ProSociate pour des mini-boutiques d’une, deux voire trois pages de produits max car ça marche très bien et cela ajoute un cookie de 90 jours à l’utilisateur.

  17. 17 décembre 2016 à 20 h 15 min #

    Je suis d’avis pour dire que l’affiliation permet de gagner bien plus d’argent que la pub traditionnelle type Google Adsense. Le plus difficile reste de bien choisir ses produits.

  18. 11 janvier 2017 à 17 h 33 min #

    Waw, très intéressant et très complet, je follow le blog en tout cas !

Donne ton avis :

Je souhaite recevoir les meilleurs conseils et astuces de Web & SEO


Plus que quelques jours pour en profiter !

2 méga formations sites de niche à -50%

Ça m'intéresse !

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match