Changer ses habitudes pour changer de vie

L’article d’aujourd’hui ne traitera pas de Web ou de SEO, mais il nous concerne tous. Comme je crois que bonnes habitudes est synonyme de productivité, il a bien sa place ici 🙂 Je vais vous parler de l’impact considérable de nos habitudes, et comment les maîtriser peut vous faire réaliser de grandes choses, autant sur le plan personnel que professionnel.

Le Pouvoir des Habitudes

Charles Duhigg

Charles Duhigg

Souvent, nos habitudes ont une influence sur soi plus importante qu’on ne le pense. En fait, ce sont nos habitudes qui définissent en grande partie ce que l’on peut accomplir. Je m’en suis particulièrement aperçu en lisant “The Power of Habit” de Charles Duhigg, un journaliste du New York Times.

D’après une recherche réalisée par l’Université de Duke en 2006, 40 % des actions que nous entreprenons tous les jours ne sont pas de vraies décisions, mais des habitudes.

The Power of Habit

Notre conscience nous permet de réfléchir et de prendre des décisions, parfois complexes, machinalement. A force de répéter certaines tâches, on les fait naturellement sans réfléchir. Prenez par exemple la conduite d’un véhicule, et souvenez-vous de votre première fois ! Cela demandait toute votre attention et énergie, pourtant vous faites cela aujourd’hui naturellement, sans réfléchir, tout en écoutant de la musique, en discutant… Dans ce cas, avoir ces mécanismes est une excellente chose, mais ce n’est pas toujours le cas.

Comment stopper une mauvaise habitude ?

La boucle de l'habitude

La boucle de l’habitude

Les habitudes peuvent également être un poison dans de nombreuses situations récurrentes, telles que :

  • grignoter devant la TV pendant des heures
  • aller régulièrement au fast food, boire des sodas, manger des aliments industriels
  • prendre la voiture pour la moindre course, même à 5 minutes de chez soi
  • fumer des cigarettes, de la weed…
  • boire de l’alcool (sans modération)
  • se plaindre constamment
  • ne pas faire de sport ou d’exercices

Toutes ces actions “toxiques” sont des habitudes qui affectent grandement notre santé, notre bonheur, notre productivité et celui des autres qui nous entourent.

Certains de ces mécanismes peuvent être complétement stopper en adoptant une nouvelle approche qui demande de :

  1. reconnaître le signal qui nous fait agir ainsi
  2. déterminer la récompense

Charles Duhigg l’explique très bien dans cette vidéo (en anglais) :

Une fois ces deux éléments déterminés, vous devez changer cette habitude en une nouvelle qui vous procurera une récompense similaire. En fait, il est très difficile pour notre cerveau de supprimer complétement une mauvaise habitude si celle-ci n’est pas remplacé pour une nouvelle qui offre une récompense.

Remplacer une mauvaise habitude par une bonne habitude

Remplacer une mauvaise habitude par une bonne habitude

Par exemple, quelqu’un qui a l’habitude d’aller au fast food tous les weekends peut très bien remplacer cette habitude en cuisinant de bonnes choses à la maison, et éventuellement inviter des amis. C’est à la fois plus convivial et 100 fois meilleur pour la santé !

Un fumeur peut dans un premier temps passer à la cigarette électronique afin d’arrêter d’ingurgiter tous les produits toxiques qui se trouvent dans la cigarette. Le fumeur gardera ses habitudes de fumer, cela ne lui manquera donc pas. Il peut par la suite diminuer au fur et à mesure ses doses de nicotine, jusqu’au jour où il peut complétement remplacer cette habitude par une nouvelle : 1 heure de sport par jour et à chaque envie de fumer, faire 5 minutes d’exercices.

3 exemples concrets

Le livre met en avant plusieurs cas concrets très intéressants, avec de nombreux détails croustillants et des explications scientifiques. J’ai particulièrement apprécié trois exemples :

  • comment une astuce toute simple a permis à quelques milliers de personnes obèses de perdre du poids
  • comment des alcooliques ont fait pour arrêter de boire définitivement sans recette miracle ou traitement particulier
  • comment Michael Phelps s’y est pris pour devenir le plus grand nageur de tous les temps

Les personnes obèses

Personnes obèses

En 2009, des chercheurs du NIH (National Institutes of Health) ont demandé à un panel de 1 600 personnes obèses de prendre note de tout ce qu’il mangeait dans la journée, tous les jours. Cette simple habitude leur a permis de :

  • identifier rapidement les problèmes
  • trouver des alternatives bonnes pour la santé

Résultat ? 6 mois après le commencement de cette expérience, l’intégralité des personnes ayant tenu un journal quotidien listant tout ce qu’ils mangeaient ont perdu deux fois plus de poids que ceux qui ont abandonné cette idée. Ce qui est particulièrement intéressant dans cette étude, c’est que les chercheurs n’ont rien demandé d’autre aux participants et ils n’ont pas non plus promulgués de conseils pour perdre du poids. Ils ont compris par eux même ce qui n’allaient pas, juste en adoptant cette nouvelle habitude.

D’ailleurs, la plupart des régimes pour perdre du poids ne fonctionnent pas sur le long terme car ils se veulent trop strict. Si un régime vous dicte de manger ça, ça, ça, de faire X heures de sport par jour, d’arrêter de prendre l’escalator ou l’ascenseur pour prendre l’escalier à la place… combien de temps pensez-vous tenir ? On finit tous par lâcher l’affaire au bout de quelques semaines, au point de revenir à sa routine et de prendre encore plus de poids.

Adopter une seule bonne habitude, que l’on remplace par une mauvaise, peut drastiquement changer la donne. Il est clairement inefficace et trop prétentieux d’essayer de tout changer dans sa vie du jour au lendemain, même avec la meilleure volonté.

Alcooliques Anonymes

Alcooliques Anonymes

L’auteur s’est attardé sur le cas de l’association des Alcooliques Anonymes qui est une des solutions les plus efficaces et accessibles pour tous, pour accompagner et aider les alcooliques à arrêter de boire. Il explique comment ce groupe, qui n’est composé ni de spécialiste, ni de docteur et ni de scientifique, réussit à avoir de si bons résultats.

Pour faire bref, la notion d’appartenance à un groupe de personnes qui se soutiennent mutuellement est très forte. Participer aux sessions des AA sur la durée permet de résister aux tentations sur le long terme, jusqu’à perdre complétement l’habitude de boire. D’autre part, ces sessions permettent de rappeler constamment les impacts négatifs et les dangers de l’alcool. Les organisateurs veillent à ce que chaque membre de l’organisation comprenne :

  • quelles sont les signaux qui les poussent à boire
  • qu’est-ce qu’ils recherchent en buvant
  • comment trouver de nouvelles habitudes à adopter pour la remplacer
  • et rappeler constamment les dangers si ils rechutent (à travers leurs expériences et les témoignages des autres alcooliques)

Si vous souhaitez aller plus loin dans cet exemple, je vous recommande de lire cet article : Solidarité spontanée : le cas des alcooliques anonymes

Michael Phelps

Michael Phelps

Ce nom doit bien vous être familié 😉 Michael Phelps est sans aucun doute le plus grand nageur de tous les temps. Charles Duhigg a étudié son cas pour comprendre comment il en est arrivé là. Voici plusieurs caractéristiques qui peuvent expliquer son succès :

  • il dispose de la morphologie parfaite du nageur
  • il est issu d’une famille de sportifs et ses deux grandes sœurs étaient également nageuses
  • il a commencé très jeune, accompagné d’un excellent coach Bob Bowman

Mais si on y regarde de plus près, c’est aussi le cas des autres champions en natation, ils ont tous une morphologie parfaite, ils ont commencé très jeune, ils s’entraînent très dur tous les jours… alors comment Michael Phelps s’y est-il pris pour faire la différence et remporter toutes les médailles ? Toute la différence s’est joué sur ses habitudes.

Je ne vais pas trop rentrer dans les détails car cette vidéo de Mike Ang le fait très bien 😉

Passer à l’action

Une fois que vous avez saisi le concept des habitudes et son importance, autant pour améliorer votre vie personnelle que professionnelle, vous pouvez :

  1. lister vos mauvaises habitudes
  2. comprendre comment elles se déclenchent : quel élément déterminant vous fait agir (la vue, l’odorat, un moment précis dans la journée…)
  3. quelles sont les “récompenses” : ce que vous ressentez quand vous avez fini cette action

Puis :

  1. trouver de nouvelles habitudes
  2. qui doivent être déclenchées à la place des mauvaises
  3. et qui doivent apporter des récompenses similaires

Gardez en tête de ne pas chercher à tout changer du jour au lendemain, en changeant par exemple 5 mauvaises habitudes en même temps. Le changement risque d’être trop radical et vous poussera à abandonner rapidement.

Tout comme les grandes constructions commencent par de petites pierres, les grands changements commencent par de petites habitudes !

L’ouvrage “The Power of Habit” est disponible en français mais aussi en anglais sur Amazon.fr. Je vous le recommande vivement 🙂 Et ne manquez pas de partager l’article si il vous a plu !

Dernière MAJ : le 3 octobre 2015

Guide Productivité à Télécharger Gratuitement

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

5 commentaires en or :

  1. Xavier
    29 novembre 2014 à 8 h 21 min #

    Hello Maximilien,

    Bravo pour cet article et la présentation des concepts du livre.

    Je crois qu’il est vraiment essentiel d’insister sur l’identification du déclencheur … car ce n’est pas toujours quelque chose de simple à trouver.

    J’ai remarqué il y a quelques années que j’avais toujours envie d’aller au Mc Do après avoir été au cinéma.

    Je n’avais pas forcement toujours très faim, mais bon ça me faisait plaisir … jusqu’au moment où j’ai changé de type d’alimentation et où j’ai fini par me questionner sur ce comportement (et en prendre conscience ! C’est déjà une première grosse étape d’identifier ces “mauvaises” habitudes).

    Après un peu de réflexion, je me suis rendu compte que ce comportement je l’avais mis en place au cours de mes années d’études … il y a plus de 10 ans maintenant !

    Période où je n’allais pas forcement toujours en cours … et donc où je profitais de mon temps libre pour passer une bonne partie de ma journée au ciné et manger au mc do.

    Du coup il est aussi important d’identifier les sensations liés au comportement en question … pour ma part j’avais alors véritablement l’impression d’être libre et de choisir ce que je faisais de ma vie et donc je rattachais ce souvenir (et ces sensations) à cette habitude de ciné + mc do.

    Bref tout ça pour dire que cela demande du temps et qu’il faut être suffisamment honnête avec soi-même pour identifier ce qui va ou ne va pas.

    A+ Xavier

    • Maximilien Labadie
      29 novembre 2014 à 8 h 59 min #

      Salut Xavier,

      Merci pour ton expérience qui est un très bon exemple d’habitude que l’on peut prendre sans s’en apercevoir ! Je pense qu’on en a tous un peu similaire, et il n’est effectivement pas toujours aisé de déterminer quels sont les évènements déclencheurs.

      Les études de cas sont si détaillées et bien expliquées sous forme d’histoires que cela rend le livre passionnant, contrairement à de simples rapports scientifiques. Tout est expliqué de manière très simple et nous permet de réaliser rapidement quels sont nos points faibles et comment où peut les transformer en points forts en y mettant un peu de bonne volonté 🙂

      A bientôt Xavier !

  2. Mika
    29 novembre 2014 à 11 h 49 min #

    Bonjour Maximilien,

    Il existe des appli pour aider à changer les habitudes. J’ai utilisé HabitRPG un bon moment.

    C’est un gestionnaire de tâche habillé en RPG (level, items, mascottes, etc) qui apporte des récompenses dégressives au fur et à mesure que l’on prend ses habitudes.

    Ca peut faire un peu doublon quand on utilise une autre appli pour ses listes des tâches (comme Trello, que tu as présenté sur ton blog) mais ca se révèle fun et assez efficace. 😉

    • Maximilien Labadie
      30 novembre 2014 à 8 h 58 min #

      Salut Mika,

      En effet plutôt sympa comme concept 🙂

      Je vais y jeter un oeil, merci pour la découverte !

  3. Stéphane
    5 décembre 2014 à 15 h 56 min #

    Depuis quelque temps, on entend beaucoup parler de la “zone de confort”. Il suffit juste d’en sortir régulièrement pour progresser, avancer et s’améliorer. Facile à dire mais pas si facile à mettre en place. De nombreux articles traitent de ce sujet.

Laisse un commentaire :

Je souhaite recevoir les meilleurs conseils et astuces de Web & SEO


c014b2861d7cbcccb6b1784d0535c830hhhhhhhhhhhhhhh

Error: Please enter a valid email address

Error: Invalid email

Error: Please enter your first name

Error: Please enter your last name

Error: Please enter a username

Error: Please enter a password

Error: Please confirm your password

Error: Password and password confirmation do not match